Visa n° 40 712
Durée : 115 minutes
© 1973 Les Films 13 / Rizzoli Film

Deux prix d’interprétation au Festival de San Sebastian.
Prix Triomphe du cinéma 1973.

Avec : Lino Ventura, Françoise Fabian, Charles Gérard, Lilo, André Falcon, Bettina Rheims, Claude Mann, Frédéric de Pasquale, Silvano Tranquilli, Arlette Gordon, Gérard Sire, Elie Chouraqui et Mireille Mathieu.

Note d’intention : 1966 : Simon (Lino Ventura) et Charles (Charles Gérard), gangsters de leur état, sont amenés par le plus géographique des hasards, à rencontrer la culture…. représentée par Françoise (Françoise Fabian), antiquaire à Cannes dont le magasin jouxte la bijouterie Van Cleef… Cette rencontre est, n’ayons pas peur des mots, la collision d’une chaise à porteur et du Concorde.

Pour Simon et Charles, en pleine préparation de leur coup, la culture qui s’offre ainsi à eux, par les grâces de l’antiquaire Françoise Fabian et de sa vendeuse (Bettina Rheims), n’est avant tout que l’intrusion de l’éternel féminin dans le champ de leurs jumelles d’observation.

Le magnétisme des pôles opère une fois encore pour tisser sur la Croisette en hiver la plus originale des histoires d’amour, entre un gangster et une antiquaire.

Mais toute intelligence a ses limites et le fameux grain de sable que nous laissons au spectateur le soin de découvrir, fait échouer le hold-up du siècle …. Simon est arrêté. Le complice et les bijoux restent introuvables.

FIN 1973 : Quand Simon sort de prison, le soir de la Saint-sylvestre, son premier réflexe est de retrouver Françoise sans la prévenir… Il va découvrir une femme libérée, une femme qui a su dépasser sa culture, cette culture qui n’est, qui a dit cela ? que « la somme des préjugés du siècle précédent ».

Pour Simon, qui a vécu 68 à la Santé, la femme doit être une éternelle Pénélope, attendant le retour d’Ulysse.
Que Françoise préfère de jeunes amants de passage à la tapisserie, voilà une réalité de 73 qui échappe complètement à notre Ulysse démodé, aussi vieilli que les mythes auxquels il se raccroche.

Alors, après six ans de silence, que dire à la femme que l’on aime, un soir de réveillon, sinon « Bonne année » ? … et la suite…