Visa n° 89 132
Durée : 122 minutes
© 1996 Les Films 13 / TF1 Films Production

Petit Lion d’or (prix du jeune public) au Festival de Venise.

Avec : Fabrice Luchini, Bernard Tapie, Alessandra Martines, Pierre Arditi, Ticky Holgado, Ophélie Winter, Anouk Aimée, Agnès Soral, Antoine Duléry, Caroline Cellier, Philippe Khorsand, Daniel Gélin, Patrick Husson, Salomé Lelouch, Christophe Hémon, William Leymergie, Daniel Olbrychski et Gisèle Casadesus.

Note d’intention : Une fois de plus, c’est l’histoire de deux hommes que rien ne prédisposait à se rencontrer. Le premier a presque tout et veut tout le reste. Le second a très peu mais il y tient beaucoup. Alors chacun à sa manière, ils angoissent.

Tout commence dans une salle d’attente, à cause d’un petit ulcère né de cette anxiété.

Pour le premier, l’amour, l’amitié, l’argent ne sont plus suffisants. Le second s’interroge : de quoi demain sera-t-il-fait ? Pourra-t-il un jour exercer son vrai métier ? Et sa fiancée, ira-t-elle jusqu’au mariage ?

« Les chaînes de l’amour ne sont jamais aussi fortes que lorsque les chaînons sont en or » pense le premier.

« L’amour ne se paie qu’avec de l’amour » répond le second. Et de fil en aiguille va se forger un de ces drôles de couples d’amis, aussi mal assortis mais aussi inséparables que ceux que l’on rencontre au cinéma, dans les livres et dans la vie. L’un pensera que « les amis sont des voleurs de temps » ;
l’autre, « qu’il est bon d’avoir des amis, mais mauvais d’en avoir besoin ».

Et les femmes, dans tout ça, où sont-elles ? Au cœur de la fable, bien sûr, tout près d’eux… aussi indispensables que l’air qu’ils respirent et aussi insupportables que la pédale de frein, quand on cherche l’accélérateur. « Une fois qu’une femme vous a donné son cœur, on ne peut plus se débarrasser du reste », dit l’un. « Leur grande ambition est d’inspirer l’amour », pense l’autre. Les hommes et les femmes sont-ils vraiment faits pour vivre ensemble ? « C’est la vie de couple qui tue l’amour », pense l’un, tandis que pour l’autre, « l’amour, c’est comme la rougeole : plus on l’attrape tard, plus c’est sérieux ».

Bref, à force de se poser les mêmes questions, chacun d’eux va devenir l’aventure de l’autre, le modèle, le mode d’emploi d’un monde qui ressemble à un beau livre indéchiffrable. Alors comment décoder ce mode d’emploi ?

Faut-il toute une vie pour apprendre à vivre, ou faut-il d’abord vivre et ensuite philosopher ? Comment éviter ces deux moments de folie : quand nous tombons amoureux et quand nous commençons à grisonner ? Un seul remède : une overdose d’humour. C’est ce que nous avons tenté de filmer avec cette fable tendre et cruelle sur nos petites misères.